RESERVE NATURELLE DU HÂBLE D’AULT

AU SUD DE LA BAIE DE SOMME

Le Hâble d’Ault est une zone géomorphologique particulière située au sud de la Baie de Somme entre Cayeux-sur-Mer et Ault, sur le littoral picard.

Le polder du Hâble d’Ault

Il est constitué de polders (ou bas-champs), terres reconquises sur la mer au fil de son histoire. Ces polders du Hâble d’Ault sont délimités par :

  • Un cordon de galets soumis à une forte érosion du trait de côte,

  • La falaise « morte », frontière naturelle entre la plaine maritime d’un côté et le plateau crayeux du Vimeu de l’autre,

  • La route départementale au nord reliant la commune de Cayeux-sur-Mer.

Cette zone, située sous le niveau de la mer a une spécificité particulière en matière de biodiversité, puisqu’elle combine :

  • Des milieux dunaires,

  • Des pelouses sur sable,

  • Des levées de galets,

  • Des marais.

Cette diversité permet à une flore originale et adaptée à ces milieux de s’exprimer : 40 % des taxons végétaux recensés sont d’intérêt patrimonial.

la réserve naturelle du hâble d'Ault au sud de la Baie de Somme
Le pavot cornu (glaucium flavum) est une flore de la réserve naturelle du Hâble d'Ault au sud de la Baie de Somme
Beaux paysages de galets et coucher de soleil dans la réserve naturelle du Hâble d'Ault au sud de la Baie de Somme
A l'aube, les marais de la réserve naturelle du Hâble d'Ault au sud de la Baie de Somme

L’ornithologie dans le Hâble d’Ault

De par sa proximité avec la Baie de Somme, terre de migration, la réserve naturelle du Hâble d’Ault joue un rôle important dans l’accueil des oiseaux migrateurs grâce à ses nombreux plans d’eau. Ils y trouvent nourritures et lieux propices pour se reproduire et nicher.

Dans cette réserve naturelle du Hâble d’Ault, on peut y observer des espèces protégées à partir des postes d’observation aménagés :

  • Des limicoles : avocette, échasse blanche,

  • Des laridés : sterne Caugek, mouette mélanocéphale,

  • Des anatidés : tadorne de Belon, fuligule morillon,

  • Des passereaux : linotte mélodieuse, pipit farlouse, fauvette grisette,

  • Des échassiers : spatule blanche, grande aigrette, héron cendré.

Le tadorne de Belon fait partie de la famille des anatidés, très présent sur les plans d'eaux de la réserve naturelle du Ha^ble d'Ault au sud de la Baie de Somme
L'avocette fait partie de la famille des limicoles. En tant qu'espèces protégées, elle est présente sur la réserve naturelle du Hâble d'Ault au sud de la Baie de Somme
Le fuligule morillon fait partie de la famille des anatidés. Le fuligule morillon est très présent dans la réserve naturelle du Hâble d'Ault au sud de la Baie de Somme
La spatule blanche fait partie de la famille des échassiers, présente en petit groupe dans la réserve naturelle du Hâble d'Ault au sud de la Baie de Somme

Les galets du Hâble d’Ault

De par sa géomorphologie constituée au cours des différentes ères géologiques  et sa proximité d’avec la Baie de Somme, le Hâble d’Ault est aujourd’hui un paysage  d’eaux, de galets et de falaises. Les galets sont devenus le socle du développement de la vie, les végétaux pionniers isolés, comme l’emblématique chou marin (crambe maritima) laissant vite la place à des pelouses de graminées.

Les galets composant le paysage si particulier du Hâble d’Ault, entre marais, terre et mer sont issus des falaises normandes, plus au sud de la Baie de Somme. Ils sont roulés, érodés et transportés avant d’être déposés sur la côte picarde par un puissant courant de dérive littoral qui remonte vers le nord.

Les falaises et les galets font partie des beaux paysages de la réserve naturelle du Hâble d'Ault au sud de la Baie de Somme
Le chou marin (crambe maritima) pousse dans les galets de la réserve naturelle du Hâble d'Ault. Il contribue à la biodiversité de la Baie de Somme
Coucher de soleil sur les falaises et les galets de la réserve naturelle du Hâble d'Ault au sud de la Baie de Somme
La digue de galets face à la mer dans la réserve naturelle du Hâble d'Ault au sud de la Baie de Somme

A proximité de la Baie de Somme, le Hâble d’Ault est une réserve naturelle où la flore et les oiseaux migrateurs s’entremêlent aux beaux paysages de galets du littoral.